Les Taux Des Crédits Immobiliers N'Ont Jamais Été Aussi Bas Sur 20 Et 25 Ans

Publié le 19/04/2021

Les prêts octroyés par les banques affichent un taux d'intérêt moyen de seulement 1,01% sur 20 ans en mars. Du jamais-vu.

 - Retour au plancher. Avec la politique ultra-accommodante de la Banque centrale européenne (BCE), les taux d'intérêt sur les crédits immobiliers sont tombés en mars à 1,11% en moyenne toutes durées confondues, selon l'Observatoire Crédit Logement – CSA publié jeudi. Un niveau qui n'avait été observé qu'une seule fois dans l'histoire, en décembre 2019.

Dans le détail, les prêts immobiliers affichent un taux moyen de 0,89% sur 15 ans, 1,01% sur 20 ans et 1,23% sur 25 ans. Et les meilleurs profils parviennent même à obtenir un taux inférieur à 1%, y compris sur 20 ans (à 0.76%) et sur 25 ans (à 0,95%). En réalité, pour l'ensemble des emprunteurs, du fait d'une structure de production différente (les gens empruntent aujourd'hui sur de plus longues périodes que fin 2019), les taux n'ont jamais été aussi bas sur 20 ans (ils étaient à 1,05% en décembre 2019) et sur 25 ans (ils étaient à 1,31% fin 2019). Sur 15 ans, le taux moyen était très légèrement inférieur lors du précédent record (à 0,88% fin 2019).

"Depuis le début de l’année, les établissements de crédit ont affiché des baisses de 8 à 9 points de base (0,08 à 0,09 point de pourcentage, NDLR) dans les barèmes de taux proposés aux clientèles et pour toutes les maturités de prêts. Mais le déplacement de la production vers les durées les plus longues a, encore une fois, neutralisé une partie de l’impact de ces baisses sur le taux moyen", analyse l'Observatoire Crédit Logement – CSA.

Des prêts qui n'ont jamais été aussi longs

De fait, la durée moyenne des crédits octroyés bat aussi un record historique. Elle culminait en mars à 235,9 mois, soit près de 19,7 ans. "Taux bas et durées longues, en allégeant les conditions de crédit, les établissements bancaires soutiennent toujours la demande, notamment pour les emprunteurs les plus modestes, qui ont bénéficié d’une durée en augmentation de 11 mois entre décembre 2020 et mars 2021 : une telle évolution reste sans précédent, sur un laps de temps aussi court", souligne l'Observatoire.

Pour les primo-accédants, c'est-à-dire ceux qui achètent pour la première fois un bien, 54,5% des prêts ont été octroyés en mars sur une durée comprise entre plus de 20 ans et 25 ans. Par ailleurs 29,2% de ces emprunts se sont faits sur des durées allant de plus de 15 ans jusqu'à 20 ans, tandis que 16,1% de ceux-ci étaient sur des durées de 15 ans ou moins. Seulement 0,3% des crédits aux primo-accédants dépassaient ainsi une durée de 25 ans. De ce point de vue, les banques respectent donc assez largement les critères fixés par les autorités.

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous