Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Fly Immo, Agence immobilière TOULOUSE 31300

Picasso s'expose aux Abattoirs pour la célébration de la Retirada

Publiée le 27/02/2019

Il y a aujourd’hui 80 ans, notre quartier de Saint-Cyprien accueillait de nombreux réfugiés républicains espagnols, en témoigne le nouveau nom du quai Viguerie, rebaptisé quai de l’exil républicain espagnol. À cette occasion, une exposition sur Picasso et l'exil se tiendra au musée des Abattoirs, à Toulouse, du 15 mars 2019 au 25 août 2019.

Cette exposition sera consacrée aux rapports entre Picasso et l’exil espagnol. Déployée sur les trois étages (du sous-sol au 1erétage) des Abattoirs, « elle explore comment le bouleversement historique et personnel de l’exil a touché Picasso, et aussi nombre d’artistes qui lui étaient contemporains », précise le musée. 

Installé à Paris depuis 1900, Picasso est pourtant attentif à la situation politique espagnole où vit toujours sa famille. Grand lecteur de journaux, lié à la communauté espagnole de Paris, il suit les espoirs suscités par les réformes sociales de la République, puis les désillusions ainsi que les trois années de guerre civile à partir de 1936. En 1937, un an après le début de la guerre civile espagnole, alors qu’il travaille à la commande d’une peinture pour le Pavillon de la République espagnole de l’Exposition internationale à Paris, Picasso apprend le bombardement de la ville basque de Gernika. Bouleversant son thème initial, il peint la célèbre toile « Guernica » inspirée du massacre.

En 1939, après trois ans de guerre, 500 000 espagnols traversent la frontière franco-espagnole, avant de transiter par des camps de réfugiés aux conditions de vie effroyables. Suite à la Retirada, de nombreux Espagnols résidant à l’étranger, à l’instar de Picasso, deviennent de fait des exilés politiques.

Sont présentées dans cette exposition plus d’une trentaine d’œuvres de Pablo Picasso (peintures, dessins, gravures, sculptures et livres) et viennent s’ajouter plus d’une centaine de photographies et d’archives inédites, notamment d’archives personnelles de Pablo Picasso, conservées au Musée national Picasso-Paris.

L’exposition comprend également plus d’une soixantaine d’œuvres de ses contemporains (Joan Miró, Eduardo Arroyo, Luis Bunuel, Francisco de Goya et bien d’autres…)  exilés ou témoignages de la vie dans les camps. Une sélection de films, de photographies et d’archives mettent aussi en contexte cette histoire depuis 1936 jusqu’à aujourd’hui.

Un volet contemporain de près d’une vingtaine d’artistes complète cette exposition. Ils témoignent de l’importance de Picasso dans le message de liberté artistique et individuelle, tandis que d’autres s’attaquent au thème de l’exil aujourd’hui.

@Merci à Actu.fr

Notre actualité