Bienvenue chez CENTURY 21 Fly Immo, Agence immobilière TOULOUSE 31300

Le logement participatif de la Cartoucherie

Publiée le 22/11/2017

Difficile d’imaginer aujourd’hui qu’il y a un peu plus de 100 ans, 14 000 personnes travaillaient au chargement de cartouches sur ce terrain, ancienne zone d’essais militaires. La première phase de construction de l’écoquartier de la Cartoucherie est terminée, pourtant le projet n’est pas encore arrivé à son terme.
C’est en 2005 que le projet émerge, l’occasion pour la municipalité de bénéficier d’un terrain de 33 ha en ville n’allant pas se représenter de sitôt, la municipalité a choisi d’innover, en axant le projet vers sa dimension écologique, l’objectif étant de créer une « nouvelle façon de vivre en ville » en 2008.
Dès lors une profonde réflexion s’engage avec des tables rondes autour de l’énergie, de la place de la voiture dans le quartier, du système de récupération des eaux pluviales via des espèces végétalisés. Le système énergétique choisi sera celui de se raccorder au réseau de chaleur de l’incinérateur du Mirail, cette décision a fait des émules puisque certaines copropriétés limitrophes de ce quartier ont profité de ces travaux pour se connecter et changer leur fonctionnement énergétique.
Les immeubles construits sont de différentes hauteurs afin d’éviter l’effet de « barre », même si tout n’est pas encore construit, il doit y avoir 3500 logements, dont 30% de logements sociaux et nouveauté, il y aura 4 îlots d’habitat participatif. A la fin de l’année 90 logements seront livrés, c’est le projet d’habitat participatif le plus important en France. 17 de ces appartements seront gérés par Abricoop, une association qui étudiait déjà cette possibilité en 2008. Aujourd’hui tous les écoquartiers intègrent ce type d’opération, mais celui de Toulouse est le premier d’une telle ampleur avec autant de partenaires. Sous la houlette d’un bailleur social et de la collectivité, il s’agit de concevoir son habitat, d’échanger des services, de mutualiser les espaces, en gros d’être son propre promoteur et de contrôler la conception et le prix de son logement, de favoriser la mixité sociale. Dans le projet de la Cartoucherie, Oppidea (aménageur de Toulouse Métropole), l’Office HLM des Châlets, le Cabinet d’Architectes GRR, Abricoop, Faire Ville, assistant maître d’ouvrage ont planché sur le projet depuis 2013. Ce processus de concertation vise une certaine autogestion. Il y aura des salles communes, des buanderies, un jardin partagé ainsi que des chambres d’amis, une salle de musique, de petits salons disséminés dans chaque bâtiment. L’ensemble de la copropriété partagera également une salle polyvalente de 135 m² et un espace bricolage. Il reste encore quelques logements libres, si cette initiative originale vous tente, n’hésitez pas !

Notre actualité